Accueil Esprits libre Développement personnel Confiance en soi et timidité

Confiance en soi et timidité

5
0

La timidité est souvent ce que l’on considère comme la source de tous nos problèmes relationnels : que ce soit avec les femmes, avec les amis ou même avec les inconnus de manière générale. En tant qu’ancien timide, je n’imaginais pas une seule seconde écrire cet article, et je pensais qu’il s’agissait d’un trait de comportement acquis à la naissance et dont il était très difficile de se débarrasser. Ce n’est pas tout à fait vrai.

Nous avons tous dans nos entourages respectifs des personnes qui semblent parfaitement à l’aise avec les autres, qui traitent tout le monde comme de vieux amis et n’ont aucune appréhension à parler aux inconnus. Nous nous disons que ces personnes ont eu de la chance, qu’ils sont naturellement à l’aise et que c’est comme ça. En réalité, notre timidité résulte souvent de notre éducation, et du milieu dans lequel nous avons été élevés. Il convient également de distinguer différents types de timidité : si les personnes timides avec leurs propres amis sont assez rares, ceux qui le sont avec les femmes sont beaucoup plus nombreux.

Si vous arrivez à vous exprimer avec vos amis sans gène, et si vous arrivez à profiter de la conversation alors bonne nouvelle : vous n’êtes pas réellement timide. Le timide se contente d’un rôle d’observateur : il n’ose pas exprimer ses pensées, ses idées et ses sentiments et par conséquent se braque. La conversation apparaît alors comme une souffrance et non pas comme un plaisir. Si vous n’êtes pas timides avec vos amis, c’est parce que vous les connaissez, vous êtes souvent issus du même milieu et partagez déjà des choses avec eux. Si vous êtes timide avec des inconnus, c’est que vous avez peur d’être jugé : la peur du jugement des autres.

Cette peur est issue du fait que nous avons cette tendance naturelle à être approuvé et a apprécié par les autres, depuis notre plus jeune âge. Nous sommes dans la recherche d’approbation et de validation, nous avons peur d’être mal jugés.

« Que va-t-elle penser si je vais lui parler alors que je ne la connais pas ? »
« Que vont penser mes collégues si je ne suis pas d’accord avec eux ? »

« Et si j’avais l’air ridicule aux yeux des autres ? »

Voici le genre de questions que vous vous posez peut être souvent, même inconsciemment. Essayez de vous en débarrasser le plus souvent possible !

Nous vivons donc constamment avec cette idée que l’autre est plus important que soi-même. C’est là que le cœur du malaise se situe : nous voulons nous exprimer, dire des choses, mais la peur du regard des autres font que nous n’agissons pas.

La clé pour combattre sa timidité, c’est d’abord d’arrêter de considérer que l’autre est plus important que soi même. Prenez conscience de vos atouts, soyez convaincu que vous avez des qualités et faites le bilan de celles-ci.

Soyez complètement détachés du résultat : affirmez vous idées, vos intentions. Soyez convaincu que vous plaisez aux femmes d’une manière ou d’une autre. Ne prenez pas les rejets personnellement, si vous ne lui plaisez pas : ce n’est RIEN, il y en a des millions d’autres. Croyez moi, c’est un concept très très puissant : quelque soit la situation, vous ne doutez pas de vos atouts. Non seulement vous apparaissez comme quelqu’un d’attirant, mais en plus, vous êtes à l’aise dans votre peau, et vous prenez du plaisir.

L’habitude : Pour arriver à se détachement : prenez le taureau par les cornes. Au début, il faut se forcer, et c’est pas forcément facile. Abordez des inconnues dans la rue, affirmez vos idées auprès de vos amis, dites leur lorsque vous n’êtes pas d’accord. Faites le, refaites le, encore et encore… Cela deviendra une habitude, et ce sera de plus en plus simple.

Exercice : L’approche directe est selon moi le moyen le plus efficace pour se désinhiber et se forger une grosse confiance en soi. Faites en 10, n’essayez pas d’obtenir un numéro, approchez JUSTE 10 femmes, sans rien attendre en retour. Après 10 approches, vous devriez être beaucoup plus confiant, et vous sentirez que vous faites de mieux en mieux !

L’accomplissement : Épanouissez vous dans vos passions, vos études ou votre travail. Si vous jouez d’un instrument, faites une démonstration à des amis. Partagez les choses qui vous tiennent à cœur, de manière à être bien dans votre peau, et à laisser le moins de place possible au doute.

L’optimisme : Focalisez vous sur les bons moments, sur les quelques fois où vous avez réussi à séduire une fille, ou à imposer vos idées lors d’un débat. Restez positif et soyez sûr de votre succès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom