Accueil Esprits libre Citations Proverbes chinois

Proverbes chinois

408
0
  • Un homme heureux est une barque qui navigue sous un vent favorable.
  • Etre homme est facile, être un homme est difficile.
  • La sérénité dans le désordre est un signe de perfection.
  • Méfie-toi de tes pensées, elles sont le début de tes actions.
  • Mieux vaut allumer une chandelle que maudire l’obscurité.
  • Il n’est de vent favorable qu’à celui qui sait où il va.
  • Mieux vaut mécontenter par cent refus que manquer à une seule promesse.
  • Qui cache ses fautes, veut encore en faire.
  • Si vous ne voulez pas qu’on le sache, mieux vaut encore ne pas le faire.
  • Le fond du coeur est plus loin que le bout du monde.
  • Rien ne manque aux funérailles des riches que des gens qui les regrettent.
  • Les grands bonheurs viennent du ciel, les petits bonheurs viennent de l’effort.
  • Quand une femme te parle, Souris-lui mais ne lui répond pas.
  • Les grandes âmes ont la volonté; les faibles n’ont que des souhaits.
  • Le meilleur est de se contenir dans ses limites naturelles.
  • Qui boit sans soif fera diète malgré son appétit.
  • Celui qui accomplit de grandes choses ne rechigne pas devant de menues dépenses.
  • C’est dormir toute la vie que de croire à ses rêves.
  • Ne regarde pas la cruche, mais ce qu’elle contient.
  • On peut guérir d’un coup d’épée, mais guère d’un coup de langue.
  • Si quelque chose arrive, n’en parle pas; eau répandue ne se recueille pas.
  • Ce ne sont pas ceux qui savent le mieux parler qui ont les meilleures choses à dire.
  • Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de t’arrêter.
  • Si élevé que soit l’arbre, ses feuilles tombent toujours a terre.
  • On ne rit jamais si fort, si longtemps et si haut que lorsqu’on veut cacher sa douleur.
  • Il est difficile d’attraper un chat noir dans une pièce sombre, surtout lorsqu’il n’y est pas.
  • Arbre renversé par le vent avait plus de branches que de racines.
  • L’itinéraire de 1000 milles commence par un pas.
  • Prétendre contenter ses désirs par la possession, c’est compter qu’on étouffera le feu avec de la paille.
  • Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.
  • Les questions sont des clés qui ouvrent les portes de la vérité.
  • Ce que j’entends, je l’oublie. – Ce que je vois, je le retiens. – Ce que je fais, je le comprends.
  • Ce n’est qu’avec les yeux des autres qu’on peut bien voir ses défauts.
  • Dans la sécheresse on découvre les bonnes sources; dans la détresse, les bons amis
  • Quand on achète une maison, on regarde les poutres; quand on prend une femme, il faut regarder la mère.
  • Connaître autrui n’est que science; se connaître soi-même, c’est intelligence.
  • Quand un homme est fou d’une femme, il n’y a qu’elle qui puisse le guérir de sa folie.
  • De même que les fleuves retournent à la mer, les dons de l’homme reviennent à lui.
  • Le secret le mieux gardé est celui qu’on garde pour soi.
  • La paresse s’entretient par le repos, le courage s’entretient par la fatigue.
  • Il faut deux ans pour apprendre à parler et toute une vie pour apprendre à se taire.
  • Le travail de la pensée ressemble au forage d’un puits; l’eau est trouble d’abord, puis elle se clarifie.
  • Le plus beau lendemain ne nous rend pas la veille.
  • Le moment donné par le hasard vaut mieux que le moment choisi.
  • Le fruit mûr tombe de lui même.
  • La science est toujours utile, on ne perd pas le temps employé à l’acquérir.
  • Il faut faire vite ce qui ne presse pas pour pouvoir faire lentement ce qui presse.
  • A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom